June, tome 1 : Le Souffle de Manon Fargetton

Publié le par Péléane Léana

june-souffle-6311-450-450

 

Citation :

 

"Je m'approche de la première marche et me baisse pour poser la main dessus. La sensation sous ma peau est fraîche, élastique et ferme à la fois. J'appuie, d'abord doucement puis, voyant que ma main ne la traverse pas comme je m'y attendais, je presse la marche de tout mon poids. Le nuage tient bon. Il semble même gagner en solidité à mesure que je lui impose plus de force."

 

Résumé de l'éditeur :

 

"- Tu peux partir, June, tu peux refuser d'apprendre à te servir du Souffle. Mais c'est ton héritage. Cela te rattrapera toujours. - Mon héritage ? Et si je n'en veux pas, moi, de cet héritage ?"

 

Il y a encore quelques mois, ma vie était simple. Mais depuis que j'ai découvert ce pouvoir qui pulse en moi, tout a basculé. On me dit que je suis la dernière héritière des Sylphes, et que je suis la seule à pouvoir rétablir l'harmonie dans le monde. Une quête dangereuse m'attend, vers des terres dont je n'ai jamais soupçonné l'existence...

 

DSCN1460.JPG

 

Ma crhonique :

 

Merci beaucoup aux éditions Mango de m'avoir envoyé ce livre et merci aussi à Histoire de Roman. Je savais que j'aurais un partenariat avec eux, mais je ne savais pas quels livres je recevrais. Et je suis vraiment heureuse d'avoir pu me plonger dans ce roman dont pas mal de monde parle et en fait des louanges ^^.

 

Cette histoire est écrite d'une façon très spéciale. À la première personne du singulier, on est toujours plus proche du personnage principal, mais avec June, c'est encore mieux, on est tout simplement son(sa) plus tendre ami(e). Dans les trois quart du livre, on lit ses sentiments et ses états d'âmes, mais aussi ce qu'elle fait. Mais on trouve, dans le quart restant, les pensées et actions du Veilleur de Lumière et son apprenti, parties écrites à la troisième personne du singulier. Donc on a une dynamique vraiment très visible. Le rythme est vraiment aléatoire, en fait, tout dépend non pas des personnages, mais des évènements. Dans la première partie du livre, tout ce passe vite : June est rapidement en danger et doit s'enfuir. Dans la deuxième partie, il se passe 17 mois de recherche et d'apprentissage. Mais l'écriture n'est pas une seule fois longue, tout se passe comme de l'eau qui coule dans une rivière calme. Et dans la troisième partie, il ne se passe que quelques jours, mais le rythme n'est pas trop rapide. Les choses arrivent en temps voulu.

 

DSCN1457.JPG


L'écriture est fluide, on est pas dépassé par les événements, par le vocabulaire. On lit avec une facilité qui est très agréable pour un livre avec une histoire comme celle-là. Les dialogues sont souvent présents, mais sont toujours pertinents. Jamais on aura un dialogue qui ne sert à rien. On trouve aussi des scènes qui font bien rire et comme on est proche de June, on rigole avec elle, comme si on ne faisait qu'un, y compris pour les moments de tristesse.

Pour ce qui est de l'intrigue, j'avoue ne pas avoir chercher ce qui allait se passer. Pour ce livre détente, je ne me suis pas du tout prit la tête ^^. Du coup, j'ai été souvent étonnée de ce qui se passait, mais surtout de comment June progressait de jour en jour. Pour une fois, on a une histoire qui change des vampires et des loups-garous ! Le souffle est un pouvoir extraordinaire. C'est une histoire très originale !

 

DSCN1456.JPG


Donc June est le personnage principale. Au début elle fait confiance à tout le monde et ne se méfit qu'après. Mais elle apprend vite ! Et fait ensuite confiance seulement après avoir parlé avec les autres. Elle est débordante de bonheur, une âme pleine de coeur, d'amour et de tendresse. Plus on avance dans l'histoire, plus elle prend de l'assurance et on la voit progresser avec plaisir.

Johannes est mon autre personnage préféré. Au début, c'est un vieil ermite ! Puis, vers le milieu du roman, c'est un homme d'environ 40 ans, adorable et comme un père pour June et son frère.

Locki est le frère de June, il recherche par la présence de Gaspard et de Johannes un homme qui pourrait remplacer son père qui est mort avec sa mère dans un incendie quand ils étaient petits. Il est très doué au combat et ne croit pas que l'on puisse marcher sur des nuages même après l'avoir fait ^^. Même s'il grandi, il reste tout de même un enfant.

Et enfin, il y a Nanou et les filles. Nanou qui est la responsable de la maison close dans laquelle à été recueilli June et Locki, et les filles qui sont des prostitués. On a de suite une admiration pour elles qui sont, malgré leur métier, pleine d'enthousiasme et de tendresse. Elles aiment les enfants comme s'ils étaient les leurs. On voit de suite ces femmes d'une façon peu courante : on s'attache à elles.

 

DSCN1455.JPG

 

Au fur et à mesure que l'histoire avance, on comprend pourquoi June vivait dans cette univers spécial. Sans elle, le monde est déchiré. Même si c'est l'âge de la technologie, elle n'est pas du tout présente. Les voitures sont même plus que très rare, et les chevaux sont là,  en abondance sur l'île.

L'ambiance qui trame dans ce tome est parfois joyeuse (au port de la Lune), parfois lugubre (dans les cauchemar que font les enfants). Mais le décor est somptueux. Vous êtes vous déjà imaginer marcher sur un nuage ?

 

En conclusion, je vous conseille énormément ce livre, si vous ne l'avez pas encore lu, c'est le moment, sinon, acquérissez- vous le de suite !

Une note ? 16/20

Des qualificatifs ? Bonheur, détente et joie !

 

DSCN1458

Publié dans Fantasy - Fantastique

Commenter cet article

Nymou 28/02/2013 20:47

Ton billet donne envie, moi c'est pas trop mon genre littéraire de prédilection, mais comme j'aime bien aller vers d'autres monde, ton histoire me plait et je la note.
merci.

Péléane Léana 28/02/2013 21:16



C'est vrai, que c'est une lecture raffraichissante et qui fait voyager, alors n'hésite pas ^^.



_ananas_ 25/10/2012 20:24

La couverture est vraiment magnifique...

Péléane Léana 25/10/2012 22:24



Oui, et celle du tome deux l'est ncore plus ! Même si elles se ressemblent beaucoup, la couleur est magnifique !



Luna 14/06/2012 13:58

Ah, d'accord !
Je n'avais encore jamais osé contacter personnellement une maison d'édition... Mais pourquoi pas, faudrait que j'essaie un jour !

Péléane Léana 14/06/2012 14:47



Essaie, tu ne perds rien ^^, envoie leur qu'un mail par contre, ils aiment pas être arceler ^^. Mais je doute qu'il y en ai beaucoup qui te le refuse, au contraire ^^.



BW. 13/06/2012 19:50

(Changement de pseudo)
La couverture donne follement envie en tout cas =D !

Péléane Léana 13/06/2012 20:37



Et il devrait te plaire ! N'hésite pas !



Luna 07/06/2012 15:02

J'en ai aussi quelques uns :)
Cela dit, des maisons d'éditions ne me contactent qu'une ou deux fois par mois, alors que toi, j'ai l'impression que c'est toutes les semaines ! Chanceuse :)

Péléane Léana 07/06/2012 19:48



Non ^^, j'ai contacté des maisons d'éditions, et ensuite, j'ai reçu les livres (en papiers ou en e-books) et vu que je lis lentement, je met un livre de partenariat en chronique dès que
possible.