Éclipse Lunaire, tome 1 : Phénix et Lukaina de Agnès K. Mongili

Publié le par Péléane Léana

Phenix & Lukaina 1, écllipse lunaireCitation :

 

« Mon cœur se serra comme si quelqu’un venait de l’enfermer dans sa main. La douleur était brutale et vive. Je restai abasourdie, bouche grande ouverte, alors que mes yeux s’embuaient. Ce n’était pas possible. Pas Gérard, pas lui. Il s’était toujours montré gentil et patient. Jamais je ne l’avais entendu lever la voix. C’était bien le seul qui ne m’avait jamais fait subir son Dragon. »

 

Résumé de l’éditeur :

 

« Mon nom est Ashandia Parker et je suis un Phénix. Selon la légende, le Phénix est un oiseau fabuleux qui s immole par le feu et renaît de ses cendres. « Fabuleuse », tout dépend de mon humeur et de ma bonne volonté. « Oiseau », le jour où j ai de vraies plumes sur le dos, je me prends en photo et je vous en offre avec dédicace ! Pour le reste, y a de l idée... Jusqu à maintenant, ma vie se résumait à survivre dans une ville où tout un tas de types pas très recommandables aurait eu grand plaisir à faire la peau à une Inaltère en voie de disparition comme moi ou, à défaut, à tenter de coucher avec moi. Enfin, ça, ça concernait surtout cet abruti de Seigneur Dragon d Homayoon... Aujourd hui, mes préoccupations précédentes ont pris du plomb dans l aile, tout comme la paix qui régnait jusque-là au sein de la communauté Inaltère de la région. La rébellion gronde, les trahisons s élèvent et, avec elles, les têtes tombent. Les loups sont sur le pied de guerre et la chasse au traître a été ouverte. De mon côté, je pourrais me contenter de pleurer les morts et de m immoler de rage ou de tristesse, mais ma rencontre avec une certaine Eilidh Walden va chambouler mes plans. Bien plus, en fait, que tout ce que j aurais pu m imaginer... »

 

Ma chronique :

 

J’ai connu les éditions Nergäl il y a un an, c’est à ce moment là que je leur ai acheté L’aigle du Caucase et Éclipse lunaire. Donc depuis tout ce temps, ce livre s’emplit de poussière dans ma bibliothèque. J’ai enfin trouvé l’occasion de le sortir de ma PAL grâce à Cali avec qui j’en ai fait une lecture commune sur la page des Trinomettes. Vous trouverez sa chronique ICI.

 

La plume de l’auteur est belle. L’histoire est écrite à la première personne et on suit deux personnages principaux. Elle est divisée en trois parties : la première sera consacrée à Ashandia, la seconde à Eilidh, et la troisième aux deux. Si l’auteur manipule bien les mots et le vocabulaire, les phrases paraîtront alors réelles. Bien sûr, la mise en page aide un peu dans la fluidité du texte, mais même sans cela, l’histoire coule toute seule. La plume est aussi raffinée et agréable à lire. Les dialogues passent tous seuls et les descriptions roulent comme sur des roulettes. Par contre, j’ai trouvé des répétitions, pas forcément embêtantes pour la lecture, mais qui auraient pu être évitées. Je donne un gros point positif pour l’écrit de la phase « presque » érotique qui provoque des bouffées de chaleur. C’est vraiment très bien écrit ! Le rythme et la dynamique sont assez vif, quoiqu’un peut plus lent dans la partie une. Mais c’est adapté au personnage principal. Donc la narration est bien choisi, même si ça peut paraître étonnant et étrange de suivre deux personnes si intensément.

 

L’histoire est sympa, originale, mais pas inoubliable. C’est intéressant de voir qu’il n’y a pas que des vampires ou des loups-garous sur Terre, mais aussi de Phénix, des Licornes, etc. Par contre ! Grrrrr que ça m’a énervé !!!!! Les vampires, les vrais, ne peuvent pas aller sous les rayons du soleil ! NON !!!!! Et les loups-garous n’ont pas le choix de se transformer les nuits de pleines lunes !!!!!!!!!!!! Je suis désolée, mais j’en ai marre de lire des livres qui déforment constamment les légendes. Bref, j’en reviens à l’histoire. Donc l’intrigue est bien préparée et les personnages sont intéressants. Quand, au début on s’attache de suite à la frêle Ashandia, on ne veut plus la quitter et on l’encourage dans tout ce qu’elle entreprend. Mais quand on la quitte subitement pour passer à Eilidh, on a du mal à la laisser partir et on ne veut pas forcément s’amouracher de la seconde. Et pourtant, avec son caractère de rustre, elle s’immisce d’elle-même dans notre tête, comme si elle avait plein pouvoir sur nous ! Les autres personnages sont sympathiques, mais je ne vous en dirais pas plus car soit ils sont banaux, soit je vous spoilerai. Vu que l’univers n’a rien d’original étant donné que c’est le notre, je ne vous décrirai pas les décors qui se ressemblent (bar, maison, boîtes de nuit, etc.). Par contre, les ambiances sont bien ressenties lorsqu’on lit les sentiments des personnages, grâce à la narration. Le dégoût, l’amour, la fureur, l’angoisse, le mal sont bien présents dans nos esprits.

 

En conclusion, ce livre est très sympathique, mais j’avoue qu’il ne m’a pas forcément ébloui. Je fais toujours mes chroniques assez tardivement afin d’avoir un avis plus objectif sur mes lectures, mais là, il s’est passé un peu plus d’un mois et j’ai oublié beaucoup de détails de l’histoire. Et pourtant, ça ne m’arrive pas souvent, pour ne pas dire jamais.

 

Des qualificatifs ? Agréable mais c’est tout

Publié dans Fantasy - Fantastique

Commenter cet article

noisette2011 18/10/2013 14:37

Je passe mon tour pour celui-ci, il ne me dit trop rien, même de par son résumé.

Péléane Léana 23/10/2013 10:35



Il est très sympa, mais je comprend parfaitement qu'il ne te tente pas ^^.