Oxana de Frédéric Livyns

Publié le par Péléane Léana

oxana-couv-moyen.jpg

 

Résumé de l'éditeur :

 

"Claudio est un jeune orphelin placé dans un institut en Espagne. Alors que la Seconde Guerre mondiale fait rage, il rencontre une jeune fille mystérieuse nommée Oxana. L'attirance mutuelle qui les lie va se transformer en amour. Mais quel est le terrible secret que cache Oxana ? Elle entraîne Claudio à sa suite dans une quête tragique et effrayante pour fermer les portes donnant sur un autre monde, cruel et terrifiant. Un monde où les humains n'ont pas leur place."

 

Citation :

 

"Elle me lâcha la main et se dirigea vers la créature. La peur me paralysait sur place. J'aurais voulu lui crier de ne pas poursuivre et m'enfuir avec elle, essayer d'échapper à ce monstre, mais j'en étais incapable. La bête labourait le sol de ses griffes comme s'il se préparait à charger, mais Oxana continua quand même de progresser. Je me rendis compte que la tête d'Oxana arrivait au garrot du monstre. Jamais je n'avais vu pareil animal."

 

Ma chronique :

 

Aie aie aie... J'ai eu très peur pendant un moment de ne pas aimer ce livre, ça aurait été le premier de toute la collection des éditions Sharon Kena que je n'aurais pas apprécié. Je trouvais ça dommage car j'adore cette maison d'édition. Mais ouf ! Par la suite, j'ai adoré ! Alors encore une fois, merci aux éditions Sharon Kena pour ce service de presse et de publier ce beau livre !

 

Oxana est un roman assez court qui ne fait que 109 pages, et qu'on pourrait qualifier de roman détente. Et écrire cette chronique ne va pas être facile car il s'en passe des choses en si peu de pages !

 

Avant tout, il faut avouer que le style d'écriture est vraiment très spécial. Au début, c'est froid, distant, même si quelques personnages sont attachants, mais ça ne suffit pas. C'est fragile, et parfois assez déplaisant. Mais par la suite, la plume devient plus chaude et attirante, comme si quelque chose s'était passé, comme si l'auteur en voulait plus ! Et du coup, la lecture est tendre et agréable. C'est une façon d'écrire très surprenante, qui fait que le lecteur ne peut que s'attacher à cette histoire. Un coup de maître !

L'auteur joue aussi avec des répétitions bien positionnées dans l'histoire.

Par contre, le rythme et la dynamique sont posés, sont fait de façon à ce qu'il n'y ait pas de coupures qui pourraient entraver la lecture. Les dialogues sont pertinents, assez prononcés mais efficaces. Le vocabulaire n'a rien de spécial, il est simple et souple. La lecture est donc facile.

Pour ce qui est du choix de narration, c'est assez particulier. Le texte est écrit à la première personne, c'est un bon choix pour l'histoire, mais en lisant, on ressent parfois des fragilités et on a l'impression que la troisième personne pourrait prendre le dessus.

 

L'intrigue est tout aussi travaillée que la plume de l'auteur. Au début, l'histoire est peu intéressante, on a envie de poser le livre. Les sentiments des personnages ne sont pas ressentis par le lecteur, l'ambiance est précaire. Mais il faut persister car finalement, le récit en vaut le détour. Plus on avance dans l'histoire, plus on s'attache. L'intrigue se met en place doucement, mais sûrement. Les personnages prennent vraiment vie, l'ambiance s'installe peu à peu. Le lecteur rentre dans l'histoire et l'apprécie. Alors encore une fois, l'auteur réussit un coup de maître ! D'autant plus qu'il nous réserve une sacrée surprise pour la fin, une surprise qu'on ne pourrait pas imaginer. On peut donc dire qu'au final, l'histoire est donc intéressante et très originale.

Les personnages grandissent eux aussi avec l'écriture et l'histoire. Le personnage principal, Claudio, est jeune, il n'a que 11 ans. Parfois, quand on l'entend, on lui donne plus. Il aurait été plus correcte de lui ajouter 3 ou 4 ans. Ses paroles, ses pensés seraient alors plus réelles. Par contre, il en veut, il donne toujours tout ce qu'il peut, du coup, il est très charmant. Il devient plus fort moralement à partir du milieu du récit.

Oxana a quinze, mais avec quelques années de plus, elle aussi, aurait été plus réelle. C'est une jeune fille vraiment sympathique, mais parfois assez effrayante et angoissante : dans sa façon d'être, de se comporter. Mais elle est quand même adorable...

Le maître, le protecteur n'arrive qu'au milieu du récit, mais est très important, et on le ressent vraiment !

Une chose est très étonnante dans ce livre : le mythe vampirique. Dans cette histoire, la légende n'est pas vraiment respecté. Mais le fait de découvrir ce qu'en a fait l'auteur est très sympathique et original.

L'univers prend aussi forme à partir du milieu du livre et il continue à se créer jusqu'à la fin. Les décors et l'environnement grandissent, sans excès, avec précision, et plus on en découvre, plus on en veut.

 

Ce livre a un début délicat, fragile, mais étonne au plus au point celui qui le lit. Si jamais vous avez du mal avec le départ, si vous avez envie de laisser dans un coin de votre bibliothèque ce bouquin sans le finir, ne le faites pas. Lisez -le, persistez ! Vous serez étonné, voir émerveillé !

 

Note : 14/20

 

Des qualificatifs ? Étonnant, étrange, agréable

Publié dans Fantasy - Fantastique

Commenter cet article