Le Souffle des Ténèbres de Frédéric Livyns

Publié le par Péléane Léana

le souffle des ténèbres

Citation :

 

« Arrivée devant la porte de sa chambre, elle s’arrêta net. Un élancement douloureux parcourut son bas-ventre et la força à se plier en deux. Elle avait du mal à respirer. La douleur était si vive que les larmes lui montèrent aux yeux. Elle avait l’impression que l’on fouillait ses entrailles avec un tisonnier chauffé à blanc. »

 

Résumé de l’éditeur :

 

« Lorsque Bryan et Suzy décidèrent de passer quelques jours de vacances en Bretagne, ils étaient loin de se douter qu’ils se trouveraient au centre d’une intrigue surnaturelle. Quel est donc ce secret dont personne ne parle dans le village ? Quelles sont ces visions dérangeantes qui assaillent Suzy ? Qui se trouve derrière tous les événements étranges perturbant l’habituelle quiétude du village ? Pourquoi tout semble être relié aux ruines d’un vieux château érigé dans la lande ?
Oscillant entre légendes traditionnelles et horreur contemporaine, l’auteur nous entraîne sur les chemins du fantastique folklorique à travers un récit surprenant. »

 

Ma chronique :

 

Je tiens à remercier Val Sombre édition et Frédéric Livyns pour ce nouveau service de presse. J’ai choisi de chroniquer ce livre car la couverture m’intriguait beaucoup et vu que j’avais déjà lu un livre de cet auteur, je voulais renouveler l’expérience. Alors encore une fois, merci !

 

Frédéric Livyns a un style d’écriture très particulier (qui se remarque beaucoup dans Oxana, un autre de ses romans). Je m’attendais à retrouver ce style dans ce roman, mais j’ai été étonnée d’en apercevoir qu’une partie. En général, l’auteur joue de l’intensité de son écriture : le style est d’abord fragile, puis augmente que fur et à mesure en qualité, ce qui donne de plus en plus d’ampleur au récit. Dans ce roman, l’écriture est de suite placée dans un juste milieu : le style est travaillé, mais on rencontre parfois quelques fragilités qui sont assez dérangeantes. Le vocabulaire utilisé est parfois pauvre et parfois très riche. Ça créait un contraste dans le récit qui peut être déroutant au début. Mais le lecteur n’en reste pas là, car il s’habitue à tout ça. Le rythme et la dynamique sont vifs. Avec quelques passages de descriptions ou de dialogues, les actions sont nombreuses, mais juste à souhaits pour un court récit comme celui-ci. Les dialogues sont souvent présents, vu que dans leurs peurs, les personnages ont besoin de se sentir entourés. L’auteur utilise très bien la conjugaison, le passé simple et l’imparfait sont bien défini. Les répétitions, quand à elles, sont inexistantes.

Point très important, la mise en page du roman est très bien faite, car entre le prologue, les chapitres, l’interlude, encore les chapitres, les dialogues et les pensées, on s’y retrouve très facilement. Tout est bien structuré.

 

L’intrigue de l’histoire est intéressante. On découvre un autre « monde », la Bretagne qui est très riche en légendes. Pour ceux qui les connaissent, cette histoire les fera sourire et revivre certaines choses. Pour ceux qui ne connaissent pas du tout la Bretagne, ce sera de la pure découverte et un « monde » bien différent se créera sous vos yeux.

L’auteur joue de l’imagination du lecteur, car si ce dernier essaye de trouver la fin de l’histoire, il sera très surpris car l’auteur à plus d’un tour dans sa poche. Donc l’histoire est surprenante. Elle sera aussi originale pour une personne qui fait sa première lecture de ce genre « fantastique/horreur » mais déjà vu si ce n’est pas une première fois.

Suzy est le personnage de l’histoire le plus attachant. Elle ne veut pas croire à toutes ces légendes d’un autre siècle et à tout ceux qui lui tombe dessus. Elle est aussi très sensible, et s’inquiète énormément pour son mari, Bryan.

Bryan est censé être le personnage principale, mais il a tellement d’absence qu’il en devient secondaire pour laisser sa place à Suzy. Tout ce qu’il veut, c’est découvrir cette région qui fait parti de son histoire. Et aussi rendre heureux sa femme.

Maz est un personnage très sympathique qui aime rigoler, et qui croit dur comme fer à la légende du château. Et le prêtre, qui est un personnage secondaire, se retrouve être plus important que l’on ne le pense.

Les décors et l’ambiance font la paire, car le château est sombre, en ruine et donne la chair de poule. Le village et les villageois sont froids, pas accueillant (excepté Maz), et tout est fait comme dans l’ancien temps. La peur et l’angoissante règnent durant tout le long de l’histoire.

 

En conclusion, ce livre est agréable à lire, l’histoire est sympathique, mais l’écriture pourra étonner certains lecteurs.

 

Des Qualificatifs ? Angoissant

Publié dans Fantastique-Horreur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Luna 08/05/2013 12:04

Il a l'air très sympa :)

Péléane Léana 08/05/2013 21:26



Il l'est ^^



Audrey14 03/05/2013 12:05

Ton avis me donne vraiment envie de le découvrir. Le côté légendes m'intrigue beaucoup. J'ai bien fait de tenter ma chance à ton concours ;)

Péléane Léana 08/05/2013 21:30



Il est intéressant et se lit vite, bonne chance ^^.