Le Retour des Phénix, acte 1 : L'Origine des Flammes de Marion Obry

Publié le par Péléane Léana

le-retour-des-phenix---acte-1---l-origine-des-flammes-18725

Citation :

 

« Ses bras devinrent de longues ailes enflammées, sa bouche et son nez se rejoignirent pour former un bec pointu, ses cheveux roux se soulevèrent au-dessus de son crâne en de puissante flammes rougeoyantes. Ses yeux passèrent de ronds à un unique trait fin, noir alors que le reste de l’œil se confondait dans le feu de son corps. Ses pieds abandonnèrent le sol sur lequel ils reposaient, se rétractèrent pour laisser place à des pattes aux griffes acérées. Tout son être s’envola dans un cri perçant. »

 

Résumé de l’éditeur :

 

« Quand l’oiseau impérial renaîtra de ses cendres, que le mal s’invitera en terres pures alors les deux ne feront qu’un et le poussin deviendra un soleil."

Une prophétie datant de plus de trois mille ans, gravée dans la pierre, appelle aujourd’hui à être réalisée. Les Eins et les Phénix s'opposent dans une lutte éternelle dont l'accomplissement de ces mots serait la clef de la victoire.

L'éristale de l'Impératrice tant attendue se réveille et, avec elle, l'annonce de grands changements dont les deux camps subiront les conséquences. »



Ma chronique :



J’ai connue Marion Obry il y a quelques mois et j’ai toujours voulu découvrir ses romans. Grâce à mon partenariat avec les éditions Sharon Kena, ça a été possible ! J’ai lu avec plaisir le premier acte du Retour des Phénix. Alors merci à Marion Obry et aux éditions Sharon Kena !

Merci beaucoup Marion de m'avoir intégrer dans tes remerciements, j'en reviens pas mais j'en suis fière !



En commençant ce roman, j’ai eu du mal, je n’accrochais pas forcément à l’écriture que je trouvais assez simple et jeune. Mais j’ai tout de même continué ma lecture car l’histoire me plaisait beaucoup, je trouvais que l’idée de faire des phénix les créatures principales du roman était très original. Et je n’ai pas été déçue car plus l’histoire avançait, et plus l’écriture devenait adulte, travaillée et réelle. En commençant avec un rythme et une dynamique discrets, le tout s’intensifie au fur et à mesure que l’histoire avance. On le ressent encore plus grâce au fait que le roman est écrit à la première personne, et donc on suit le rythme du personnage principal qui prend de l’assurance lors de chaque action.

 

Phenix-7.png

(Le phénix qui m'a valu les remerciement dans le livre, encore merci ^^)

 

Cette histoire est vraiment très originale. C’est la première fois que je lis un roman sur des phénix. De plus, j’ai été vraiment surprise car je m’attendais à ce que l’intrigue arrive tard dans le tome. Mais pas du tout. Tout s’accélère dès le quart du livre, tous les éléments se suivent dans une belle fluidité, et on a vraiment pas le temps de s’ennuyer.

Les personnages y sont bien sur pour quelque chose, car Gabrielle est vraiment détestable au début. Mais on lui pardonne vite quand on comprend pourquoi elle est comme ça. Et puis je n’aimerai pas me retrouver à sa place, et être du jour au lendemain une autre personne, et qui plus est une personne complètement différente de celle de départ ! Vu qu’elle se cherche, ne sait pas vraiment qui elle est, on a envie de lui dire de se taire ; mais quand elle en apprend plus sur ses origines et ses obligations, elle grandi et on commence vraiment à l’aimer !

Son meilleur ami, Chris et tout son contraire : calme, posé, réfléchi. Je l’ai beaucoup aimé dès le début. Mais il est vraiment nul côté amour !

Le personnage que je déteste le plus dans l’histoire est Maroussia, mais mise à part, c’est Jennifer ! Quelle snob ! Surtout quand on sait comment est Lys, sa jumelle.

Tout ce petit peuple vagabonde sur Terre - au début - mais principalement sur Iragond - ce monde qui est presque le portait craché de la Terre. Chaque ville à son complaisant de beauté, est appréciable et est immense ! Un autre point positif à cette histoire, j’ai apprécié la simplicité de la carte, elle est très facile à retenir. Tant qu’on est dans les points positifs, la langue Iragondienne est vraiment riche et est plaisante à lire, même si certains mots sont très bizarre : Yvatakéhana veut dire Merci. Et en plus, c’est Marion Obry elle-même qui l’a créé de A à Z !



En conclusion, j’attends avec impatience l’acte deux, je veux absolument savoir ce qu’il va se passer et ce que vont devenir les personnages.

Si comme moi vous aimez le fantastique et la fantasy, n’hésitez pas !



Note : 18/20



Des qualificatifs : Prenant, guerre, amitié, trône

 

images

Publié dans Fantasy - Fantastique

Commenter cet article

Lilou 09/12/2012 22:53

J'ai beaucoup aimé ce livre aussi :)

Péléane Léana 10/12/2012 08:33



:-)