Le Psyché d'Antéros de Frédérique de Keyser

Publié le par Péléane Léana

 

Le psyché d'Antéros

 

Parution : 20 novembre 2012 (+ 18 ans)

 

Citation :

 

« Clémentine se livra avec complaisance au regard gourmand que Clovis promena sur elle ; celui-ci s’attarda sur ses seins généreux puis descendit jusqu’à son ventre légèrement arrondi, apprécia sa taille puis la courbe douce de ses hanches pour finalement se fixer un instant sur le triangle ambré entre ses cuisses. Au moins était-elle rassurée sur l’attrait qu’elle exerçait sur lui. »

 

Résumé de l’éditeur :

 

« Et si vous aviez la possibilité de regarder dans le miroir d’un Dieu…

Que verriez-vous dans celui d'Antéros ?

L’empreinte du temps, des cœurs emplis de passion et de volupté, des âmes assaillies de craintes et de tourments.

âmes humaines ? Cœurs de créatures fantasmagoriques ?

 

Le pire comme le meilleur peuvent s’épanouir à l’abri de cette chrysalide.

Mais lorsque l’Amour déploie ses ailes, il est capable de tout. »

 

Ma Chronique :

 

Frédérique de Keyser est une des auteurs que je préfère, alors quand j’ai vu qu’elle allait sortir un recueil de nouvelles, j’ai voulu voir de quoi il en retournait. Du coup, je remercie beaucoup les éditions Sharon Kena pour ce partenariat et pour avoir eu la possibilité de pouvoir le lire avant sa sortie.

 

Le Psyché d’Antérosest un recueil composé de 5 nouvelles :

-Lycoris

-L’Enfant de la Brume

-Sigisbée

-La Maison Garance

-Le Thanatéros

 

Chaque nouvelle se déroule pendant une époque différente. Chaque personnage principal à une particularité. Grâce à ces histoires, j’ai redécouvert les loups-garous, les highlanders, les vampires, les fantômes et les démons.

 

Je vais commencer par vous parler de l’écriture, car c’est une des choses qui m’a le plus interpellée. Le style de l’auteur se remarque de suite, on ne peut aucunement le comparer à un autre. Chaque phrase, chaque mot sont précis, tous ont leur raison d’être et sont importants.

Les 5 nouvelles se lisent fcilement, même si la troisième est un peu plus longue : il s’y passe moins de choses, il s’agit d’une succession de tableaux évoquant la Venise du XVIIIème siècle. La dynamique et le rythme sont donc assez élevés et présents, suivant les histoires.

Ce que j’ai le plus apprécié, ce sont les recherches que l’auteur a faites. On sent vraiment, dans chaque mot que le travail a été phénoménal ! C’est la première fois que je ressens ça en lisant un livre. La langue est très bien adaptés à chacune des époques et à chacun des lieux, s’en est même pas choquant ou difficile à lire, au contraire ! Et pourtant, ça aurait pu l’être. Grâce à ces recherches, j’ai découvert pleins de nouveaux mots, comme Sparsio (brume, pluie) ou encore Subligaculum (« pagne » des gladiateurs), …

 

Pour ce qui est des histoires, comme dit au dessus, j’ai redécouvert les créatures. L’auteur a tout fait pour laisser les légendes intactes, ce qui est de plus en plus rare de nos jours. Les vampires ne brillent pas au soleil, ils brûlent ; les loups-garous se tranforment en loups seulement les nuits de pleine lune ; les démons ne peuvent pas vivre sans sexe... Si jamais il y a un écart dans les légendes, l’explication du pourquoi y est et elle est logique ! Du coup, les nouvelles paraissent réelles.

 

Les personnages ont tout pour eux, ils sont beaux, attachants, aimants, mais certains ne comprennent pas qu’il font du mal. Beaucoup m’ont plu plus que d’autre, comme Clémentine, jeune femme qui a un cœur en or, de même pour Zagan (j’en suis folle !). Par contre, Himéros m’a énervé, heureusement que Violetta est là pour lui donner un coup de main...

 

J’ai aussi beaucoup aimé le fait que chaque histoire se passe chaque fois à une époque plus tardive. Et il y a toujours un lien qui les raccroche. Les 5 nouvelles sont un tout.
Bien sûr, l’ambiance de ce recueil est romantique et érotique. Les scènes de sexe très présente, sans ça, il n’y aurait pas d’histoire, car il manquerait quelque chose.C’est pour démontrer le lien qui peut exister entre amour et mort.

Les décors sont aussi en parfaite harmonie avec les époques, les lieux et les personnages. Les villas de cette ville volcan sont superbes ! La Forêt de Brume et la tour sont gracieuse, …

Que du bonheur...

 

Comment vous dire que ce livre est une très belle découverte et qu’on en veut plus ? Franchement, n’hésitez pas !

 

Note :18/20

 

Des qualificatifs ?Amour, sexe, âme sœur

Publié dans Nouvelles

Commenter cet article

Luna 22/11/2012 08:13

C'est vrai qu'il a l'air très sympa comme livre !

Péléane Léana 22/11/2012 17:55



Oui ! Il est vraiment agréable à lire, que du bonheur ^^