Le Pantin Sans Visage de Aalehx

Publié le par Péléane Léana

Le-Pantin-Sans-Visage.jpg

 

 

Citation :

 

"Au point du jour, une angoissante présence dénudée d'âme prit possession des lieux, obligeant le patin aveugle à fuir et à s'enfoncer dans les ténèbres."

 

Résumé de l'éditeur :

 

Dans un univers industrialisé où les rêves sont prohibés, et où les habitants dépourvus de bouches sont réduits au silence, un vieux créateur décide de défier l'oppression en offrant sa vie au Pantin sans visage.

 

N'ayant pour seuls sens l'ouïe et le toucher, le Pantin tentera de surmonter les multiples obstacles qui le conduiront à devenir le premier symbole de liberté de ce royaume soumis à la tyrannie...

 

Ma Chronique :

 

Le Pantin Sans visage est une BD musicale que j'attendais d'acheter avec impatience. J'en avais beaucoup entendu parler - en bien - et je voulais voir ce qu'elle valait. J'ai profité de l'événement facebook pour l'acheter afin d'avoir des ex-libris et peut être gagner un des 10 dessins originaux.

 

Quand j'ai démarré ma lecture, je pensais savoir à quoi m'attendre, un monde industriel, un patin sans visage qui découvre le monde grâce à son ouïe et le touché, quelque chose de beau dans la noirceur. Certes, j'y ai bien vu tout ça, mais j'ai trouvé encore plus ! Je vais essayer de tout retranscrire, mais ça va être difficile tellement il y a de choses à dire...

 

Cette BD est sans phylactère - sans bulles - donc sans dialogues. Je me demandais ce que ça pouvait donner, est-ce que l'histoire serait bien comprise, ou au contraire est-ce que je la rejetterais car je ne comprendrais rien à la trame. La question ne s'est pas poser longtemps. Au tout début de la BD, Aalehx nous explique le concept de son oeuvre, et nous présente les personnages. À partir de là, tout est clair, d'autant plus que à chaque chapitre, un court résumé - très bien écrit - est conté ce qui nous permet de bien comprendre l'histoire et chaque case de chaque planche. Après ce travail là, celui fait sur les cases est impressionnant car même sans lire les résumés, il est tout à fait possible de comprendre l'histoire dans son intégralité en prenant le temps de regarder les dessins. Ils sont faits d'une main experte. Aalehx à un style bien à lui, qu'il sait vraiment mettre en valeur.

 

En plus d'être doué pour le dessin, l'auteur a aussi un don pour la musique. Cette BD est une BD musicale, ce qui signifie qu'elle peut se lire, mais aussi s'écouter, et s'écouter et se lire en même temps. Chaque chanson m'a mise dans un état de transe, correspondant parfaitement à l'ambiance, et s'accordant en tout point à l'histoire. Aalehx a aussi une très belle voix.

 

Dans ce monde où le rouge, le vert et le bleu sont dominants, on ne peut que s'imaginer un monde cruel où le mal règne maître. Je pense que le rouge représente le mal - de part le sang - et le bon - de part les vêtements que portent nos deux héros -, le vert montre la nature et enfin le bleu tout ce qui est magique.

Nos petits pantins ne sont par des personnages comme les autres. Pour les comprendre, il faut qu'on cherche vraiment ce qu'ils sont intérieurement afin de ne faire qu'un avec eux. Le Pantin sans visage est apeuré par tout ce qu'il peut toucher et entendre, il ne se sent jamais en sécurité. Et à partir du moment où il a des yeux, autant il peux être émerveillé par ce qu'il voit, autant il peut le détester et en souffrir. C'est là que le dessin entre en compte, car ça nous aide vraiment à déterminer ce que ressentent les personnages. Et l'étonnement est - je pense - l'émotion qu'il ressent le plus. La Pantine, quant à elle, souffre plus qu'elle n'est heureuse. Elle est tout le temps sur ses gardes. Elle sait qu'il y a un monstre - le Bourreau - qui enferme les siens juste pour son bon plaisir de grand malade ! Celui qui règne sur tout ce mal est le marionnettiste. À la Tim Burton, il est immense, fin et avide de pouvoir.

L'ambiance est donc très glauque et met vraiment mal à l'aise. Surtout quand on voit le paysage désolant de l'industrie. Car la forêt passe encore, elle est sombre, on ne se sent juste pas en sécurité. Mais à partir du moment où la ville --où ce qu'il en reste - apparaît et quand on voit ce qu'il s'y passe, ... On en aurait envie de tout brûler.

 

Tout est vraiment travaillé, et l'auteur, interprète, chanteur, musicien, dessinateur qu'est Aalehx a mis toute la passion qu'il est possible d'avoir dans son oeuvre.

 

Si vous voulez lire quelque chose qui est vraiment original, qui n'est pas du déjà vu et qui vous fait réfléchir, cette BD musicale est faite pour vous !

 

Note : 19/20

 

Des qualificatifs ? Sombre, glauque, peur, découverte, réflexion

 

 


 

Publié dans BD

Commenter cet article

Luna 20/11/2012 08:59

Et c'est la première fois que j'entends parler de musique pour une BD ;)

Péléane Léana 20/11/2012 22:25



Moi aussi, du coup ça m'a encore plus intrigué !



Luna 17/11/2012 12:48

Oh... très tentant !

Péléane Léana 18/11/2012 12:33



Oui, c'est ce que je me suis dit aussi la première fois que j'en ai entendu parler. C'est raimentune très bonne BD.