L'Arbre-Miroir de Christian Léourier

Publié le par Péléane Léana

l-arbre-miroir.jpg

Citation :

 

« - Tous les hommes sont solidaires, précisa-t-il néanmoins. Il faut nourrir ceux qui défrichent de nouvelles terres.

-Quand ils auront fertilisés leurs domaines, verseront-ils eux aussi leur tribut ? Demanda Gwentmaid.

-Bien sûr, répliqua fièrement Dan.

-Et quand la planète sera couverte de plantations, que ferez-vous des excédents ?

Dan resta muet de stupeur. Pour qui se prenait-elle, l’indigène ? Cependant, il devait se l’avouer, il n’avait rien à répondre à la question. »

 

Mon résumé :

 

« Dan est jeune, il doit encore apprendre. Mais son père à confiance en lui : il lui confit des taches qui remplissent le jeune homme de fierté. Mais Dan est bien curieux, il veut en savoir plus sur ces Gwyddenir. Depuis que les hommes sont arrivés sur Gwyzh, il semblerait que l’on ai rien appris sur ces autochtones.

Mais beaucoup de choses vont arriver, des choses qui vont aider, ou perturber, Dan dans sa tache. »

 

Ma chronique :

 

Merci beaucoup aux éditions Voy’[el] pour cette découverte très sympathique ! Quand on reçoit un livre avec une couverture pareil, on ne peut que se dire que l’histoire va nous plaire, et effectivement, ce récit est très agréable à lire.

 

Ce livre se lit très vite. Christian Léourier à une plume très fluide et agréable. Les phrases sont posées, travaillées, sans lourdeurs. l’écriture nous fait de suite entrer dans le monde de Gwyzh car le rythme et la dynamique sont très vifs ! Tout est rapide, mais l’écriture permet de ne pas se perdre. Les descriptions sont bien présentes, sans forcées, et les dialogues sont eux aussi écrit à point. Les créatures que l’on trouve sont trop bizarre ! La plupart sont assez bien décrite pour que le lecteur les imagine, cependant, j’ai eu un petit problème avec les Khérops. J’aurais apprécié trouver un petit lexique des mots de la planète de Gwyzh car on trouve dans ce livre du vocabulaire inconnu. On même une sorte de récapitulatif des créatures et une carte. Je n’ai trouvé aucune répétition dans ce roman, et j’ai apprécié la fluidité qui en ressort. La mise en page est très bien faite : le livre est divisé en 2 parties, chacune divisé en 13 chapitres. Et une chose que j’adore, il n’y a pas les guillemets inutiles que l’on trouve dans beaucoup de livres pour présenter des dialogues. L’histoire est écrite à la troisième personne. On suit presque tout le temps le personnage principal (sauf pour 2 chapitres si je me souviens bien).

 

L’histoire ne possède pas d’intrigue pure et dure, mais c’est plutôt une continuité d’action. En ça, le résumé de l’éditeur est très mal fait car il en dit beaucoup trop. Du coup, le récit est très agréable à lire vu que tout arrive très vite, qu’on est pas seulement lancé dans une seule action, et qu’on découvre énormément de choses sur ce monde très spécial. Le lecteur apprécie beaucoup de découvrir une nouvelle planète, et surtout pas pendant l’invasion humaine, mais 200 ans après. 9A change et c’est très original, comme le fait que les autochtones ne se soit absolument pas battu pour protéger leur terre. Plus on avance dans l’histoire, plus on en apprend sur eux, et plus on est perdu par leur façon très étrange de parler. Mais alors, quel peuple intéressant qui fait réfléchir sur toutes les erreurs humaines ! Dan est le personnage principal de l’histoire et dès le début on s’attache à lui. Mais comme un frère, ou quelqu’un qu’on veut protéger. On le sait jeune, mais il montrera qu’il est bien plus que ça. C’est un personnage qu’on apprécie suivre. Sinon, on aime bien, puis déteste la belle Aléane, contrairement à Gwentmaid qu’on adore depuis le début. Après, il y a Arth, le père, qui est une personne censée mais qui veut trop protéger les autres. Et enfin, Gaï, qui est hyper énervant ! Pour vous décrire un peu plus l’univers dans lequel évolue les personnages, il était totalement infertile avant l’arrivé des hommes. Ce sont eux qui l’ont travaillé pour en sortir des cultures. Sinon, c’est un très beau monde, remplis de plaine, de désert, et d’arbres-miroir (que les humains ont déterrés juste après leur arrivé). C’est un univers posé et tendre. L’ambiance du livre est agréable, puis elle devient plus stressante vers le milieu du récit. Mais elle reste quand même centrée sur le savoir.

 

En conclusion, ce livre est très agréable à lire, il permet de se poser des questions importantes sur les humains et leurs façons de faire, et il détend ! Lisez-le, vous passerez une très bon moment.

 

Des qualificatifs ? Détente, Agréable

 

J'ai fais cette lecture en lecture commune avec Accros à la lecture, je vous mettras son avis dès qu'elle l'aura publié.

Publié dans Science Fiction

Commenter cet article

Nue de Jean-Louis Toussaint 29/10/2013 14:01

Merci de nous l'avoir recommandé. Il me parait intéressant en effet.

Péléane Léana 17/12/2013 18:57



Oui, vraiment très intéressant ^^. N'hésitez pas à vous lancer !



Arieste 27/08/2013 14:31

j'aime beaucoup les écrits de cet auteur mais je ne connais pas ce récit je le note :)

Péléane Léana 27/08/2013 18:02



Exite pas à le lire, on pass raiment un bon moment ^^