Black Bird, tome 1 de Kanoko Sakuralouji

Publié le par Péléane Léana

1

 

Citation :

 

« Si l’un des nôtres boit ton sang, il prolonge sa durée de vie, s’il mange ta chair, il devient immortel... Et s’il fait de toi sa femme, il assure la prospérité de son clan. »

 

Résumé de l’éditeur :

 

« Un jour, je reviendrai te chercher »... Parce que c’est ce que tu m’as promis, j’ai toujours attendu ce moment, accompagné de le tiédeur de tes bras... Mais quand tu t’es présenté devant moi, tu portais des ailes noires et tu es apparu sous ta forme de démon... Es-tu revenu pour dévorer ma chair ou pour emprisonner mon cœur ?

 

Ma Chronique :

 

J’ai déjà fait une chronique de ce livre, mais comme je viens de le relire pour passer aux tomes suivant, j’ai décidé d’en faire une nouvelle et plus rechercher.

 

J’ai acheté ce premier tome car le titre et la couverture m’ont beaucoup attirés. Et j’ai bien fait ^^.

 

Ce manga est très agréable à lire car les cases sont bien séparées, on ne trouve pas de mélanges de scènes comme ça existe dans d’autre mangas (exemple : Numbers). C’est clair et fluide. Les dialogues sont eux aussi précis. On sait très bien qui parle et qui pense quoi. Les dessins sont fait de traits fins et raffinés, les ombres sont représentés par des points. On voit bien le style de l’auteur/dessinatrice. Son trait fin fait plaisir aux yeux.

La dynamique et le rythme de l’histoire sont rapides et concrets. Il y a peu de temps mort.

 

L’histoire est intéressante mais pas très originale : une fille qui voit des démons qui sont invisibles aux yeux d’autres personnes et un « homme » qui vient la sauver, c’est du déjà vu. Mais ça n’empêche pas que ce soit tout de même un bon manga.

 

Misao est le personnage principale de l’histoire. Elle est mal vu par tout le monde car elle trébuche tout le temps alors qu’il n’y a rien devant elle. Une fois qu’elle rencontre Kyô, une lueur d’espoir la gagne ! Mais quel pervers ! Et qu’est-ce qui vient de lui tomber dessus !

Tarô est un petit bonhomme adorable, il a toujours la larme à l’œil, ce qui le rend trop mignon.

Je trouve que les démons qui tournent autour de Misao sont adorable ! Mais quels petits monstres ! Grrrrrrr...

 

Pour ce qui est de l’ambiance, je la trouve dure à décrire. En effet, il y a des démons, des « hommes » qui veulent dévorer Misao, mais je n’ai pas ressenti la peur du personnage principal. Mais je me suis sentie gênée à chaque fois qu’elle se fait mal.

L’environnement et le décors sont basiques : un lycée, deux maisons.

 

Si vous aimez le fantastique et les mangas, je ne peux que vous conseiller ce livre. Pour les autres, on ne perd rien à essayer. Cependant, j’ai peur que ça tourne en histoire « eau de rose » avec « je t’aime, mais en fait non ».

 

Note : 12/20

 

Des qualificatifs ? Gênes, envies, souvenirs, monstres.

Publié dans Manga

Commenter cet article